Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ninjaboy.com

Le blog qui donne gout a la piste !

Trucs et astuces pour bien se lancer sur la piste .

9. LES DERNIERS CONSEILS EN VRAC

Si vous voulez faire de la piste avec une moto stock et que vous commencez à mettre de l’angle, n’oubliez pas d’enlever votre béquille centrale si votre moto en a une. C’est un élément qui frotte très rapidement et qui peut vous faire tomber si vous prenez appui dessus en virage.

Si vous pratiquez la piste plus régulièrement, pensez à faire des vidanges régulièrement, (idéalement, tous les 3 ou 4 roulages), à contrôler vos plaquettes et vos niveaux à chaque sortie, etc…

Si vous souhaitez investir dans une moto de piste (ou de l’équipement piste), n’oubliez pas le marché de l’occasion (plus que n’importe quel marché de l’occasion, les pièces détachées de moto de piste ou les équipements moto ou pilote se trouvent à foison). Seul le casque ne doit pas être acheté en occasion. Pour le reste, vous pouvez trouver à peu près tout ce que vous voulez sur internet (leboncoin, emoto, 2roo, etc…)

Si vous souhaitez acheter une moto de piste, pensez à acheter en période creuse : à la fin de la saison piste (octobre), c’est là où on trouve les meilleurs occasions : la saison est finie et les pistards revendent leurs moto. Les prix sont souvent plus intéressants qu’en pleine saison (mars – septembre) et vous pouvez plus facilement discuter le prix (les propriétaires de motos de piste vendent pour pouvoir s’acheter une autre moto…).

N’oubliez pas : sur piste, si besoin, vous pouvez demander l’aide ou les conseils des personnes sur le paddock. Comme partout, il y a toujours quelques têtes de nœud, mais dans l’ensemble, les gens sont prêts à vous aider.

Si, lors d’un roulage, vous vous rendez compte que vous n’êtes pas dans le bon groupe de niveau (vous êtes trop rapides par rapport aux autres, ou, au contraire, vous vous faites pourrir par tout le monde), n’hésitez pas à demander à changer de groupe auprès de l’organisateur.

Il n’y a pas de secret : on apprend aussi des autres. Une fois que vous avez acquis un peu d’aisance sur piste et que vous savez garder la tête froide, essayez de suivre ceux qui sont légèrement plus rapides que vous (sans prendre de risque) : il va sûrement vous permettre de progresser, de comprendre certaines trajectoires, freinages… etc.

La fatigue : c’est la meilleure amie des chutes. Faire des tours de piste est fatiguant. Cette fatigue est accentuée par le stress, surtout si c’est vos premiers roulages. Vu le prix des roulages, on a souvent tendance à forcer en se disant que ça va passer. Mais croyez en notre maigre expérience, ca ne passe pas. Donc notre conseil : si vous sentez de la fatigue au bout de quelques tours, ne forcez pas et sortez. Plus encore que sur route, quand vous êtes fatigué sur piste, vous adoptez de mauvais réflexes et vous êtes plus sujets à des fautes de conduite ou d’attention. Donc à la moindre alerte (crampes, problème de respiration, transpiration excessive, erreurs de pilotage…), sortez et reposez vous et hydratez vous

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article